div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Communiqué de Presse JHTA 2019

Paris, le 29/01/2020

 

Les 19 et 20 décembre 2019 la Société Française d’Hypertension artérielle a organisé les 39èmes Journées de l’HTA réunissant près de 600 congressistes à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

Le programme scientifique a été riche avec des sessions à thème dont certaines organisées en collaboration avec d’autres sociétés savantes, des groupes de recherche et des collèges de médecins s’intéressant tous à l’HTA. Le contenu des sessions allait des derniers résultats de la recherche dans l’HTA à la prise en charge pratique de l’HTA. Ont été abordés des données récentes sur les tumeurs surrénaliennes rares, ainsi que des situations cliniques beaucoup plus fréquemment rencontrés chez le patient hypertendu comme l’hypotension orthostatique ou le retentissement cardiaque de l’HTA.

Les JHTA 2019 ont mis l’accent sur 2 thématiques grâce à un fil continu de sessions et communications dédiées, tout au long de la journée du 19 décembre : un « fil rouge » sur la fibrillation atriale chez le patient hypertendu, et un « fil vert » sur les médicaments antihypertenseurs.

L’HTA est la première cause de pathologies cardiovasculaires. L’amélioration de sa prise en charge, qui n’a pas évolué depuis 10 ans, est un problème de santé publique, et une thématique qui a été présente tout le long des JHTA 2019 : ateliers pratiques animés et à destination des infirmières, atelier sur la coopération des médecins et des pharmaciens animés par des collègues canadiens de Montréal, et session sur la consultation du futur dans l’HTA avec des mises au point sur la télésanté, la télétransmission, et l’évaluation médico-économique de la
e-consultation.

Enfin, la SFHTA a mis l’accent cette année sur l’invitation de nombreux jeunes grâce au Club des Jeunes Hypertensiologues, jeunes qui ont participé à un master class organisée la veille du congrès et à la remise d’une bourse et de plusieurs prix récompensant leurs travaux de recherche.

Nous donnons rendez-vous à tous nos collègues hypertensiologues pour souffler les 40 bougies des JHTA les 11 et 12 décembre 2020, dans une ambiance toujours conviviale et le cadre accueillant de la Cité Internationale Universitaire de Paris !

 

Contact SFHTA :

Tél. 01 44 90 70 30

Email : contact.sfhta@sfcardio.fr

Prise d’un Polypill

La prise d’un polypill (atorvastatin, amlodipine, losartan, et hydrochlorothiazide) comparée à la prise en charge usuelle a significativement réduit la pression artérielle systolique et le LDL cholestérol chez les patients à haut risque de maladie cardiovasculaire (303 adultes Non caucasiens ayant un bas niveau socio-économique mais n’ayant jamais eu de maladie CV), selon un essai publié dans le New England Journal of Medicine.

A 10 ans, il est estimé que le risque cardiovasculaire athéromateux a été réduit de 12.7% par la polypill comparée à la prise en charge usuelle.

Pour en savoir plus :https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1815359

Communiqué de Presse conjoint Société Française d’Hypertension Artérielle (SFHTA) – Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle (CFLHTA)

Paris, le 24/06/2019

La France va subir cette semaine une période de canicule importante.

Les effets sanitaires potentiels de ce type d’épisode sont connus et peuvent parfois entraîner des décès. Les patients hypertendus sont particulièrement à risque car leur traitement peut, dans certaines circonstances, aggraver la déshydratation et les troubles métaboliques.

Etude pharmacodynamique pilote contrôlée en double insu randomisée contre placebo de l’aminopeptidase (inhibiteur de firibastat) en hypertension artérielle

A pilot double-bind randomized placebo-controlled crossover pharmacodynamic study of the centrally active aminopepidase. A inhibitor firibastat, in hypertension.

Azizi M et al. J Hypertens 2019 ;14. Doi :10.1097/HJH.000000000000002092

Synthèse du Dr. Marilucy LOPEZ-SUBLET, Service de Médecine Interne, Hôpital Avicenne, Bobigny et du Pr. Theodora BEJAN-ANGOULVANT, Service de Pharmacologie, CHU de Tours