div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Comparaison of Cardiovascular and Safety Outcomes of Chlorthalidone vs Hydrochlorothiazide to Treat Hypertension

Hripcsak G et al. JAMA Intern Med 2020. Doi :10.1001/jamainternmed.2019.7454

Résumé proposé par : JP Fauvel

Une étude observationnelle comparative réalisée à partir de 730 225 données de patients a confirmé que la chlortalidone avait un effet diurétique et hypokaliémiant plus important que l’HCTZ sans pour autant que cela ne se traduise par un bénéfice cardiovasculaire

Cette étude a montré que la chlorthalidone était associée à un risque significativement plus élevé d’hypokaliémie ( [HR], 2,72; IC 95%, 2,38-3,12), d’hyponatrémie (HR, 1,31; IC 95%, 1,16-1,47), d’insuffisance rénale aiguë (HR, 1,37 ; IC 95%, 1,15-1,63), de maladie rénale chronique (HR, 1,24; IC 95%, 1,09-1,42) et diabète sucré de type 2 (HR, 1,21; IC 95%, 1,12-1,30).

La chlorthalidone était associée à un risque significativement plus faible de gain de poids anormal diagnostiqué (HR, 0,73; IC à 95%, 0,61-0,86).

Aucune différence significative n’a été trouvée dans le risque associé d’infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque hospitalisée ou d’accident vasculaire cérébral, avec un rapport de risque calibré pour le résultat cardiovasculaire composite de 1,00 pour la chlorthalidone par rapport à l’hydrochlorothiazide (IC 95%, 0,85-1,17).

Pour en savoir plus : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=hriocsak+G+and+JAMA+Intern+Med+2020

Association of aspirin Use With Mortality Risk Among Older Adult Participants in the Prostate, Lung, Colorectal, and Ovarian Cancer Screening Trial

Loomans-Kropp HA et al. JAMA Network Open 2019 ;2(12) :e1916729.doi :10.1001/jamanetworkopen.2019.16729

Résumé proposé par : JP Fauvel

 

L’aspirine augmente-t-elle le risque de cancer ?

Contredisant les résultats de safety de l’étude contrôlée randomisée ASPREE, une étude de cohorte réalisée chez  146 152 ( 66.3 + 2.4] ans) suivi 12.5 années a montré que l’aspirine réduisait le risque de cancer et le risque de mortalité par cancer. Nous pouvons rassurer les patients que nous prenons en charge.

Pour en savoir plus :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=loomans-kropp+ha+and+jama+network+open+2019

Evaluation of a Common Prescribing Cascade of Calcium Channel Blockers and Diuretics in Older Adults With Hypertension

Savage R et al. JAMA Intern Med 2020 ;24. Doi :10.1001/jamainternmed.2019.7087

Résumé proposé par : JP Fauvel

Un patient à qui un médecin prescrit un inhibiteur calcique en première intention a plus de chance de se voir prescrire ensuite, à 90 jours, un diurétique. Pourquoi ???

Pour en savoir plus : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=savage+r+and+jama+internal+medicine+2020

Excrétion urinaire de sodium, pression artérielle et risque des maladies cardiovasculaires futures et de la mortalité chez les sujets sans maladie cardiovasculaire antérieur.

Résume : Bernard Levy et Marilucy Lopez-Sublet

Welsh CE et al. Hypertension. 2019;73:1202-1209. DOI : 10.1161/HYPERTENSIONAHA.119.12726.)

L’augmentation de l’excrétion urinaire de sodium, représentant l’apport alimentaire en sodium, est associée à l’HTA. Un faible apport en sodium, est associé à l’HTA. Cette étude s’est intéressée à l’analyse des électrolytes urinaires d’une Biobank britannique (n=457 484). Il a été testé d’une part la natriurèse et la pression artérielle et d’autre part les relations entre l’excrétion de sodium, l’incidence des maladies vasculaires mortelles et non mortelles, l’insuffisance cardiaque et la mortalité. Il en ressort qu’il existe une relation linéaire entre l’excrétion de sodium urinaire et la pression artérielle élevée chez le sujet présentant un faible risque cardiovasculaire. Mais les relations entre l’excrétion urinaire et la comorbidité cardiovasculaire sont restées inchangées.

Pour en savoir plus :https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31067194

Communiqué de Presse JHTA 2019

Paris, le 29/01/2020

 

Les 19 et 20 décembre 2019 la Société Française d’Hypertension artérielle a organisé les 39èmes Journées de l’HTA réunissant près de 600 congressistes à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

Le programme scientifique a été riche avec des sessions à thème dont certaines organisées en collaboration avec d’autres sociétés savantes, des groupes de recherche et des collèges de médecins s’intéressant tous à l’HTA. Le contenu des sessions allait des derniers résultats de la recherche dans l’HTA à la prise en charge pratique de l’HTA. Ont été abordés des données récentes sur les tumeurs surrénaliennes rares, ainsi que des situations cliniques beaucoup plus fréquemment rencontrés chez le patient hypertendu comme l’hypotension orthostatique ou le retentissement cardiaque de l’HTA.

Les JHTA 2019 ont mis l’accent sur 2 thématiques grâce à un fil continu de sessions et communications dédiées, tout au long de la journée du 19 décembre : un « fil rouge » sur la fibrillation atriale chez le patient hypertendu, et un « fil vert » sur les médicaments antihypertenseurs.

L’HTA est la première cause de pathologies cardiovasculaires. L’amélioration de sa prise en charge, qui n’a pas évolué depuis 10 ans, est un problème de santé publique, et une thématique qui a été présente tout le long des JHTA 2019 : ateliers pratiques animés et à destination des infirmières, atelier sur la coopération des médecins et des pharmaciens animés par des collègues canadiens de Montréal, et session sur la consultation du futur dans l’HTA avec des mises au point sur la télésanté, la télétransmission, et l’évaluation médico-économique de la
e-consultation.

Enfin, la SFHTA a mis l’accent cette année sur l’invitation de nombreux jeunes grâce au Club des Jeunes Hypertensiologues, jeunes qui ont participé à un master class organisée la veille du congrès et à la remise d’une bourse et de plusieurs prix récompensant leurs travaux de recherche.

Nous donnons rendez-vous à tous nos collègues hypertensiologues pour souffler les 40 bougies des JHTA les 11 et 12 décembre 2020, dans une ambiance toujours conviviale et le cadre accueillant de la Cité Internationale Universitaire de Paris !

 

Contact SFHTA :

Tél. 01 44 90 70 30

Email : contact.sfhta@sfcardio.fr