div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Association of Inpatient Use of Angiotensin Converting Enzyme Inhibitors and Angiotensin II Receptor Blockers with Mortality Among Patients With Hypertension Hospitalized With COVID-19

Association of Inpatient Use of Angiotensin Converting Enzyme Inhibitors and Angiotensin II Receptor Blockers with Mortality Among Patients With Hypertension Hospitalized With COVID-19.

Référence de l’article DOI: 10.1161/CIRCRESAHA.120.317134.

Résumé proposé par :Pr T Angoulvant

Le papier montre que sur une cohorte de 1128 hypertendus, parmi lesquels 188 ont continué les IEC/ARAII pendant leur hospitalisation, la poursuite des IEC/ARAII était associée à une mortalité réduite de près de 60% et une réduction des autres complications dues au COVID, sans entraîner une baisse plus importante de la pression artérielle.

Les auteurs ont réalisé des analyses statistiques adaptées, ajustées sur tous les facteurs de confusion potentiels ainsi que plusieurs analyses de sensibilité qui confirment la robustesse de leur résultat.

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32302265/

Association Between Renin-Angiotensin System Blockade Discontinuation and All-Cause Mortality Among Persons With Low Estimated Glomerular Filtration Rate

Référence de l’article Qiao Y, Shin J, Chen TK, et al. Association Between Renin-Angiotensin System Blockade Discontinuation and All-Cause Mortality Among Persons With Low Estimated Glomerular Filtration Rate. JAMA Intern Med.Published online March 09, 2020. doi:10.1001/jamainternmed.2020.0193

Résumé proposé par : Pr Jean Pierre Fauvel

La poursuite des bloqueurs du système rénine angiotensine (IEC/Sartans) chez les insuffisants rénaux stade 4 et 5 (eDFG<30 ml/min/1.73m²) est bénéfique pour le risque cardiovasculaire sans être délétère pour le rein

Pour en savoir plus : https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/article-abstract/2762699

CAT chez les patients sous PPC ou sous VNI suspects de Covid

CAT chez les patients sous PPC ou sous VNI suspects de Covid

Référence de l’article : La SFRMS, le groupe sommeil de la SPLF et la FFP

Résumé proposé par : Pr Claire Mounier-Vehier et Pr Jean Pierre Fauvel

 

Les patients appareillés par PPC et par VNI bénéficient d’une ventilation dite à fuites intentionnelles (qui permet l’évacuation du CO2)

Cette fuite est située au niveau du masque et si le patient est COVID+, elle fait l’effet d’un aérosol de Covid dans la pièce où le patient se ventile

Par conséquent si un de vos patients est suspect d’être Covid avec des signes bénins l’autorisant à rester chez lui, il peut poursuivre sa PPC ou sa VNI à la seule condition de se ventiler en dehors de toute autre personne présente dans la pièce (faire chambre à part). Si ce n’est pas possible, il faut dans ce cas arrêter la PPC ou la VNI pendant 15 à 20 jours.

Au cas où le patient ne peut se passer de sa VNI ou PPC et ne peut pas faire chambre à part, contacter le prestataire qui préviendra le prescripteur

Pour en savoir plus : https://www.sfrms-sommeil.org/articles-a-la-une/apnees-du-sommeil-ppc-et-coronavirus

Association of Isolated Diastolic Hypertension as Defined by the 2017 ACC/AHA Blood Pressure Guideline With Incident Cardiovascular Outcomes

McEvoy JW et al. JAMA 2020 ;323(4) :329-338

 Résumé proposé par : T Talgoulvant  et M Lopez-Sublet

 

La prévalence de l’hypertension diastolique isolée pose toujours de difficulté de part de sa définition.

Cette étude transversale américaine représentative au niveau national portant sur 9590 adultes. Dans cette analyse longitudinale il ne semble pas existe d’association entre le risque cardiovasculaire et l’hypertension artérielle diastolique tel qu’elle est définit par l’ACC/AHA.

 

Pour en savoir plus : https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2759472?guestAccessKey=1ebac64f-f79b-4099-97a0-34955b4362df&utm_source=silverchair&utm_medium=email&utm_campaign=article_alert-jama&utm_content=etoc&utm_term=012820