div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Outcomes of Intensive Systolic Blood Pressure Reduction in Patients With Intracerebral Hemorrhage and Excessively High Initial Systolic Blood Pressure: Post Hoc Analysis of a Randomized Clinical Trial

Outcomes of Intensive Systolic Blood Pressure Reduction in Patients With Intracerebral Hemorrhage and Excessively High Initial Systolic Blood Pressure: Post Hoc Analysis of a Randomized Clinical Trial

Référence de l’article : Qureshi AI, Huang W, Lobanova I, et al. Outcomes of Intensive Systolic Blood Pressure Reduction in Patients With Intracerebral Hemorrhage and Excessively High Initial Systolic Blood Pressure: Post Hoc Analysis of a Randomized Clinical Trial. JAMA Neurol. Published online September 08, 2020. doi:10.1001/jamaneurol.2020.3075

Lecture proposée par : R Boulestreau

La cible tensionnelle optimale en phase aigüe d’un AVC hémorragique reste incertaine.

Qureshi et al ont repris les données de 228 patients ayant participé à l’essai ATACH-II. Ils ont comparé l’effet d’une cible de pression systolique « stricte » en phase aigüe (110-139 mmHg) versus « standard » (140-179 mmHg), chez les patients présentant un AVC hémorragique et une pression artérielle systolique à l’entrée dans l’étude supérieure à 220 mmHg de systolique. La randomisation a eu lieu dans les 4h30 suivant le début des symptômes, et le traitement utilisé était la Nicardipine IV. Les dégradations neurologiques au cours des 24 premières heures étaient significativement plus fréquentes dans le groupe ciblant un contrôle strict de la pression artérielle (15.5% vs 6.8%, p = 0.04) sans bénéfice sur la mortalité ou l’incapacité sévère à 90 jours (39.0% vs 38.4%, p = 0.92), ni sur l’expansion de l’hématome.

Ces résultats suggèrent la prudence dans l’application des recommandations actuelles (contrôle strict) chez les patients présentation un AVC hémorragique et une pression artérielle supérieure à 220 mmHg de systolique à l’admission.

Pour en savoir plus : https://jamanetwork.com/journals/jamaneurology/fullarticle/2769857?

 

Trends in Blood Pressure Control Among US Adults With Hypertension, 1999-2000 to 2017-2018

Trends in Blood Pressure Control Among US Adults With Hypertension, 1999-2000 to 2017-2018

Référence de l’article : Muntner P, Hardy ST, Fine LJ, et al. Trends in Blood Pressure Control Among US Adults With Hypertension, 1999-2000 to 2017-2018. JAMA. Published online September 09, 2020. doi:10.1001/jama.2020.14545

Lecture proposée par : JP Fauvel

Il n’y a pas qu’en France… La prévalence aux États-Unis de l’HTA contrôlée pourrait avoir diminué de 2013-2014 à 2017-2018.

Parmi les 18 262 adultes souffrant d’hypertension, la proportion estimée, corrigée en fonction de l’âge, de personnes dont la PA est contrôlée est passée de 53,8 % (95 % IC, 48,7 %-59,0 %) en 2013-2014, à 43,7 % (95 % IC, 40,2 %-47,2 %) en 2017-2018 (P = 0,003 pour la tendance).

Pour en savoir plus https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2770254?

May Measurement Month 2019: The Global Blood Pressure Screening Campaign of the International Society of Hypertension

May Measurement Month 2019: The Global Blood Pressure Screening Campaign of the International Society of Hypertension

Référence de l’article : Beaney T, Schutte AE, Stergiou GS, et al. Hypertension. 2020;76(2):333-341. doi:10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.14874

Lecture proposée par : JP Fauvel

 

Le Mois de la mesure de la PA 2019 dans le monde.

 Sur les 1 508 130 candidats, 482 273 (32,0 %) n’avaient jamais eu de mesure de la pression artérielle auparavant et 513 337 (34,0 %) souffraient d’hypertension, dont 58,7 % étaient conscients et 54,7 % prenaient des médicaments antihypertenseurs. Parmi les personnes sous traitement, 57,8% ont été contrôlées à <140/90 mm Hg, et 28,9% à <130/80 mm Hg.  Parmi les personnes souffrant d’hypertension, 31,7 % ont été contrôlées à <140/90 mm Hg, et 350 825 (23,3 %) participants avaient une hypertension non traitée ou insuffisamment traitée. Parmi ceux qui prenaient des médicaments antihypertenseurs, la moitié ne prenait qu’un seul médicament

Cette enquête est la plus grande compilation contemporaine synchronisée et normalisée de données mondiales sur la pression artérielle jamais réalisée. Cette campagne est nécessaire pour aider au dépistage systématique de la pression artérielle dans de nombreux pays du monde.

 

Pour en savoir plus https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32419505/

Self-Measured Blood Pressure Monitoring at Home: A Joint Policy Statement From the American Heart Association and American Medical Association

Self-Measured Blood Pressure Monitoring at Home: A Joint Policy Statement From the American Heart Association and American Medical Association

Référence de l’article : Shimbo D et al. Circulation2020doi.org/10.1161/CIR.0000000000000803Circulation. ;0

Lecture proposée parT Agoulvant et M Lopez-Sublet

 

Plusieurs directives nationales et internationales en hypertension artérielle (HTA) approuvent la surveillance par automesure (ATM) de la pression artérielle (PA). Les indications principales sont multiples : identification de l’effet blouse blanche, l’HTA masquée non contrôlée, confirmation du diagnostic de l’HTA résistante et la détection de l’HTA matinale, entre autres. Les résultats de méta-analyses et des essais randomisés indiquent que la surveillance de la PA par ATM est associée à une réduction de la PA et à un meilleur contrôle de la PA. Si des essais contrôlés randomisés pour évaluer l’impact de l’AMT de la PA sur les résultats cardiovasculaires sont nécessaires, ce papier soulève l’importance de lever les obstacles à la mise en œuvre de la surveillance de la PA. En effet, des investissements financiers sont nécessaires dans les domaines suivants : amélioration de l’éducation et de la formation des individus et des prestataires, renforcement des capacités en matière de technologies de l’information sur la santé, intégration des mesures de la PA par AMT dans le suivi des malades, soutien des co-interventions et amélioration du remboursement.

 

Pour en savoir plus  https://doi.org/10.1161/CIR.0000000000000803

Association of Normal Systolic Blood Pressure Level With Cardiovascular Disease in the Absence of Risk Factors

Association of Normal Systolic Blood Pressure Level With Cardiovascular Disease in the Absence of Risk Factors

Référence de l’article : Whelton SP, McEvoy JW, Shaw L, et al.. JAMA Cardiol. Published online June 10, 2020. doi:10.1001/jamacardio.2020.1731

Lecture proposée par : JP Fauvel

 

1457 participants d’âge moyen de 58,1 (9,8) ans indemnes de tout facteur de risque d’athérome ont été suivis 14,5 (3,9) ans. En particulier, leurs pressions artérielles systoliques (PAS) étaient comprises entre 90 et 129 mmHg en l’absence de tout traitement anti hypertenseur. Le critère de jugement principal était : calcifications coronaires ou événements CV.

Au cours du suivi, il a été observé une augmentation des facteurs de risque traditionnels d’athérome, des calcification coronaires et des évènements cardiovasculaires avec l’augmentation des niveaux de PAS . Par rapport aux personnes présentant des niveaux de PAS de 90 à 99 mm Hg, le HR ajusté du risque pour le critère principal était de 3,00 (IC à 95 %, 1,01-8,88) pour les niveaux de PAS de 100 à 109 mm Hg, de 3,10 (IC à 95 %, 1,03-9,28) pour les niveaux de PAS de 110 à 119 mm Hg et de 4,58 (IC à 95 %, 1,47-14,27) pour les niveaux de PAS de 120 à 129 mm Hg.

Ces résultats soulignent l’augmentation progressive du risque CV dans des valeurs de PAS traditionnellement considérées comme normales.

Pour en savoir plus https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/article-abstract/2766469?