div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Low-density lipoproteins cause atherosclerotic cardiovascular disease

Low-density lipoproteins cause atherosclerotic cardiovascular disease. 1. Evidence from genetic, epidemiologic, and clinical studies.
A consensus statement fromthe European Atherosclerosis Society Consensus Panel

European Heart Journal (2017) 0, 1–14 CURRENT OPINION doi:10.1093/eurheartj/ehx144

Résumé de l’article : Pr. Jacques BLACHER, Hôpital Hôtel Dieu – PARIS

L’hypercholestérolémie LDL est un facteur de risque cardiovasculaire fréquent, indépendant, quantitatif, causal et réversible.

Dans le climat de défiance actuel, certains « experts » laisseraient penser que la théorie lipidique de l’athérosclérose serait une théorie scientifique erronée, théorie promue par des scientifique au mieux naïfs, au pire corrompus par l’industrie médicamenteuse des hypocholestérolémiants ; dans ce climat actuel donc, il semble important de revenir sur des bases scientifiques solides.

Cet article de B. A. FERRENCE et collaborateurs, endossé par la Société Européenne d’Athérosclérose, fait le point sur les arguments en faveur du caractère causal du facteur de risque : LDL cholestérol. Cette revue de la littérature est particulièrement complète avec des études cliniques, des études génétiques, des études épidémiologiques, des études génétiques utilisant le concept de la randomisation Mendélienne et enfin des essais thérapeutiques. Toutes ces études vont dans le même sens : l’hypercholestérolémie LDL est un facteur de risque cardiovasculaire indépendant, quantitatif causal et faire baisser le LDL cholestérol en utilisant des statines sauve tous les jours des vies !