div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Antihypertensive Drugs and COVID-19 Risk: A Cohort Study of 2 Million Hypertensive Patients

Référence de l’article : Semenzato L, Botton J, Drouin J, Baricault B, Vabre C, Cuenot F, Penso L, Herlemont P, Sbidian E, Weill A, Dray-Spira R, Zureik M. Antihypertensive Drugs and COVID-19 Risk: A Cohort Study of 2 Million Hypertensive Patients. Hypertension. 2021 Mar 3;77(3):833-842. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.16314. Epub 2021 Jan 11. PMID: 33423528.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Trois cohortes représentant près de 2 millions de patients âgés de 18 à 80 ans provenant des bases de données de l’assurance maladie française, ayant une HTA non compliquée (sans diabète, sans insuffisance rénale, sans maladie cardiovasculaire ni respiratoire) et initiant un traitement par IECA (n=566 023), ARA2 (n=958 22) ou Ica (n=358 306) ont été suivies pendant 16 semaines. Le principal critère d’évaluation était le délai d’hospitalisation pour la COVID-19. Le critère d’évaluation secondaire était le délai avant l’intubation ou le décès.

Au cours du suivi, 2338 patients hypertendus ont été hospitalisés et 526 sont décédés ou ont été intubés pour la COVID-19.

Les IEC et les ARA2 ont été associés à un risque plus faible d’hospitalisation pour COVID-19 par rapport aux ICa (rapport des risques, 0,74 [95 % IC, 0,65-0,83] et 0,84 [0,76-0,93], respectivement) et à un plus faible risque d’intubation ou de décès. Les risques étaient légèrement plus faibles pour les utilisateurs d’inhibiteurs de l’ECA que pour les utilisateurs d’ARA.

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33423528/