div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Fédération Française de Cardiologie

La Fédération Française de Cardiologie (www.fedecardio.org) est une association reconnue d’utilité publique depuis 1977 et présente partout en France. Luttant depuis 50 ans contre les maladies cardio-vasculaires, la Fédération Française de Cardiologie (FFC) regroupe :
  • 300 cardiologues bénévoles,
  • 26 associations régionales rassemblant 217 Clubs Cœur et Santé,
  • 1 600 bénévoles,
  • 17 salariés au siège de l’association,
  • plus de 14 000 cardiaques bénéficiaires de la réadaptation dite de phase III.

La FFC mène ses actions sans subvention de l’État. Ses moyens financiers proviennent exclusivement de la générosité du public et ses dirigeants sont tous des bénévoles, cardiologues et usagers.

Les objectifs de la FFC sont de contribuer à la réduction du nombre de décès et d’accidents d’origine cardio-vasculaire.

Pour y parvenir, elle s’investit dans 4 missions prioritaires :

Informer pour prévenir

Grâce à des opérations d’informations d’envergure, la Fédération Française de Cardiologie sensibilise les Français aux dangers des maladies cardio-vasculaires et aux moyens de s’en prémunir. Ainsi, chaque année, la Fédération Française de Cardiologie diffuse gratuitement plus de 1,5 millions de documents dans le cadre de ses campagnes, des actions de sensibilisation que nous menons sur le terrain ou encore à travers les réseaux des professionnels de la santé (hôpitaux, cliniques, pharmacies). Elle utilise les nouveaux outils de communications : site internet et réseaux sociaux (facebook, twitter).

Financer la recherche

La recherche a permis de réaliser des progrès technologiques spectaculaires ces vingt dernières années dans le traitement des maladies cardiovasculaires, permettant ainsi de sauver de nombreuses vies. C’est pourquoi la Fédération Française de Cardiologie a toujours apporté son soutien aux chercheurs. Nous consacrons chaque année de 1,2 à 1,6 million d’euros pour financer des projets de recherche : bourses par équipe, pour aider de jeunes chercheurs, de recherche épidémiologique, notamment pour recenser les maladies, en analysant les pratiques à grande échelle.

Aider les cardiaques à se réadapter

Dès 1976, la Fédération Française de Cardiologie a créé les clubs Cœur et Santé, parrainés par des cardiologues et animés par des bénévoles. On compte aujourd’hui  217 Clubs sur l’ensemble du territoire. En plus de relayer les actions de prévention de la FFC, leur vocation est d’accompagner les cardiaques. Ce travail est d’autant plus nécessaire qu’il est apparu, après étude, que seule une minorité de malades relevant de cette réadaptation est adressée aujourd’hui dans les structures spécialisées et que la prévention secondaire des maladies cardiovasculaires est encore très imparfaite en France.

Apprendre les gestes qui sauvent

Chaque année, 50 000 personnes décèdent de mort subite. La toute première chose à faire est de prévenir les secours mais cela ne suffit pas. Chaque minute qui passe avant leur arrivée, c’est 10 % de chances de survie en moins, sauf si un témoin sait pratiquer « les gestes qui sauvent ». Ce sont des gestes simples qui ne nécessitent que trois heures de formation. C’est pourquoi la FFC sensibilise régulièrement les Français à accomplir l’acte citoyen de se former. Elle fournit brochures et tutoriel sur son site internet. Elle participe aussi au développement du registre national de l’arrêt cardiaque : RéAC.