div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Association of Blood Pressure Variability and Diuretics With Cardiovascular Events in Patients With Chronic Kidney Disease Stages 1-5

Référence de l’article : Gregg LP, Hedayati SS, Yang H, Van Buren PN, Banerjee S, Navaneethan SD, Virani SS, Winkelmayer WC, Alvarez CA. Association of Blood Pressure Variability and Diuretics With Cardiovascular Events in Patients With Chronic Kidney Disease Stages 1-5. Hypertension. 2021 Mar 3;77(3):948-959. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.16117. Epub 2021 Jan 11. PMID: 33423525; PMCID: PMC7878423.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Les auteurs ont voulu savoir si la variabilité tensionnelle inter-visites était associée (modèle de Cox) à la survenue d’un évènement CV (critère principal), à la mortalité ou à la progression vers l’insuffisance rénale terminale (IRCT) et si les diurétiques modifiaient ces associations chez les patients atteints d’une maladie rénale chronique stades 1 à 5 et d’hypertension sous monothérapie antihypertensive sans diurétiques.

La variabilité tensionnelle a été associée à la survenue d’un événement CV et à aux décès, mais pas à la progression vers l’IRCT avec des associations atténuées pour les événements CV dans le groupe traité par des diurétiques aux quintiles élevés de variabilité tensionnelle.

Pour en savoir plus :  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33423525/

Intraindividual Variability of Aldosterone Concentrations in Primary Aldosteronism: Implications for Case Detection.

Référence de l’article : Yozamp N, Hundemer GL, Moussa M, Underhill J, Fudim T, Sacks B, Vaidya A. Intraindividual Variability of Aldosterone Concentrations in Primary Aldosteronism: Implications for Case Detection. Hypertension. 2021 Mar 3;77(3):891-899. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.16429. Epub 2020 Dec 7. PMID: 33280409; PMCID: PMC7878320.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Les auteurs ont évalué la variabilité intra-individuelle des concentrations d’aldostérone et des rapports aldostérone / rénine lors du dépistage, et la manière dont cette variabilité pourrait avoir un impact sur la détection des cas, parmi 51 patients atteints d’hyperaldostéronisme primaire confirmé. Il y a eu au total 137 mesures de dépistage, soit 2 à 6 mesures par patient. La variabilité intra-individuelle, exprimée sous forme de coefficients de variation, était de 31 % pour l’aldostérone et de 45 % pour le rapport aldostérone / rénine. Les concentrations d’aldostérone et les rapports aldostérone / rénine sont très variables chez les patients atteints d’hyperaldostéronisme primaire, de nombreuses valeurs de dépistage étant inférieures aux seuils diagnostiques conventionnellement acceptés.

Pour en savoir plus :  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33280409/

Cardiovascular Effects of Unilateral Nephrectomy in Living Kidney Donors at 5 Years

Référence de l’article Price AM, Moody WE, Stoll VM, Vijapurapu R, Hayer MK, Biasiolli L, Weston CJ, Webster R, Wesolowski R, McGee KC, Liu B, Baig S, Pickup LC, Radhakrishnan A, Law JP, Edwards NC, Steeds RP, Ferro CJ, Townend JN. Cardiovascular Effects of Unilateral Nephrectomy in Living Kidney Donors at 5 Years. Hypertension. 2021 Feb 8:HYPERTENSIONAHA12015398. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.15398. Epub ahead of print. PMID: 33550822.

Lecture proposée par : JP Fauvel

En comparaison avec un groupe de volontaires sains (n=45), le don d’un rein (n=50) qui réduit le nombre de néphron de 50% et la filtration glomérulaire de ≈30%, n’a pas modifié significativement à 5 ans ni la masse ventriculaire gauche mesurée par IRM (critère principal), ni la pression artérielle sur 24 heures, ni la vitesse de l’onde de pouls (SphygmoCor), ce qui est rassurant.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33550822/

Sex Differences in Blood Pressure Trajectories Over the Life Course

Référence de l’article : Ji H, Kim A, Ebinger JE, et al. Sex Differences in Blood Pressure Trajectories Over the Life Course. JAMA Cardiol. 2020;5(3):255–262. doi:10.1001/jamacardio.2019.5306

Lecture proposée par : JP Fauvel

Pour connaitre l’évolution de pression artérielle (PA) au cours de la vie selon le sexe, les auteurs ont suivi 32 833 sujets inclus dans 4 cohortes américaines (femmes (54%); hommes (46%)) pendant une période de 43 ans (1971-2014) (sujets âgés de 5 à 98 ans). En valeurs absolue, si la PAS des femmes est plus basse avant 60 ans, elle dépasse celle des hommes après 60 ans (Figure A). Si bien que, en valeur relative, et contrairement à une idée reçue, la PAS des femmes a une augmentation plus marquée que la PAS des hommes et ce, dès la troisième décennie, puis tout au long de la vie.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31940010/

Controversial Roles of the Renin Angiotensin System and Its Modulators During the COVID-19 Pandemic

Référence de l’article : Gressens SB, Leftheriotis G,Dussaule JC, Flamant M, Levy BI, Vidal-Petiot E. Controversial Roles of the Renin Angiotensin System and Its Modulators During the COVID-19 Pandemic. Front Physiol 2021 ;12 :624052

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

Au début de la pandémie, des formes plus sévères de COVID-19 ont été observées chez des patients présentant des comorbidités cardiovasculaires, qui sont souvent traités par des bloqueurs du système rénine-angiotensine-aldostérone (BSRAA), tels que les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) ou les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine (ARA II), mais on ignore s’il s’agit effectivement de facteurs de risque indépendants.

Des données expérimentales suggèrent que l’expression de l’ACE2 peut être augmentée par les inhibiteurs du SRAA, ce qui fait craindre que ces médicaments puissent faciliter l’entrée des cellules virales. D’un autre côté, l’ACE2 est un contre-régulateur clé du SRAA, en dégradant l’angiotensine II en angiotensine (1-7), et peut ainsi médier des effets bénéfiques dans le COVID-19. Ces considérations ont soulevé des inquiétudes quant à la gestion de ces médicaments, et les premiers commentaires ont suscité une vive controverse parmi les médecins. Cette revue décrira l’équilibre homéostatique entre l’ECA-angiotensine II et l’ECA2-angiotensine (1-7) et résumera le raisonnement physiopathologique qui sous-tend le rôle débattu du SRAA et de ses modulateurs dans le contexte de la pandémie.

Une belle lecture sur les données disponibles sur l’impact des BSRAA sur l’évolution et le pronostic du COVID-19.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33692701/