div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Use of metformin to prolong gestation in preterm pre-eclampsia: randomised, double blind, placebo controlled trial

Référence de l’article : Cluver C A, Hiscock R, Decloedt E H, Hall D R, Schell S, Mol B W et al. Use of metformin to prolong gestation in preterm pre-eclampsia: randomised, double blind, placebo controlled trial BMJ 2021; 374 :n2103 doi:10.1136/bmj.n2103

Lecture proposée par : C Mounier Vehier et M Lopez-Sublet

Cette étude s’est intéressée à évaluer si la Metformine à libération prolongée (LP) pouvait être utilisée pour prolonger la grossesse chez les femmes prises en charge pour une pré-éclampsie prématurée.

Dans cette étude contrôlée en double aveugle,  180 femmes pré-éclamptiques entre la 26 et 31 SA été randomisées  pour recevoir 3g de Metformine LP (n=90) ou du placebo (n=90).

L’analyse en intention de traitée était à la limite de la significativité (délai médian entre la randomisation et l’accouchement de 17,7 jours dans le groupe metformine versus 10,1 jours dans le groupe placebo, soit une différence médiane de 7,6 jours (P=0,057) mais les analyses perprotocole sont toutes significatives : les femmes ayant pris la dose complète de Metformine LP, ont eu un allongement médian de leur grossesse de 16,3 jours contre 4,8 jours dans le groupe placebo, soit une différence médiane de 11,5 jours (p<0.05).

Cet essai suggère que la Metformine LP pourrait prolonger la gestation chez les femmes atteintes de pré-éclampsie prématurée, bien que d’autres essais soient nécessaires pour confirmer ces résultats.

Pour en savoir plus et en libre accès : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34551918/

The effectiveness and tolerability of ultra-low dose quadruple combination in treatment of hypertension – A multi-centre double-blind randomized controlled trial – QUARTET

Référence de l’article : Chow CK, Atkins ER, Hillis GS, et al., on behalf of the QUARTET Investigators. Initial treatment with a single pill containing quadruple combination of quarter doses of blood pressure medicines versus standard dose monotherapy in patients with hypertension (QUARTET): a phase 3, randomized, double-blind, active-controlled trial. Lancet 2021

Lecture proposée par : R Boulestreau

Lors de l’introduction d’un traitement antihypertenseur, une stratégie de combinaison de quatre antihypertenseurs au ¼ de dose (combinés dans un comprimé) a été plus efficace dans le contrôle de la pression artérielle de consultation à 12 semaines qu’une approche classique en monothérapie initiale. On ne retrouvait pas de différence significative entre les 2 stratégies en termes d’effets secondaires sévères ou d’arrêts de traitement suite à un effet secondaire. Cet essai rappelle l’intérêt de combiner différentes classes de traitement antihypertenseurs dans un nombre limité de comprimé pour obtenir un effet synergique et acquérir puis maintenir le contrôle de la pression artérielle chez nos patients.

Pour en savoir plus : https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)01922-X/fulltext

STEP Study: intensive vs. standard blood pressure control among older hypertensive patients

Référence de l’article : Zhang et al. Trial of intensive blood-pressure control in older patients with hypertension. NEJM, 2021.

Lecture proposée par : R. Boulestreau

Cette étude purement chinoise, randomisée contrôlée ouverte, confirme l’intérêt d’une stratégie de prise en charge intensive de l’hypertension artérielle chez le sujet âgé de 60 à 80 ans avec peu de comorbidités. On observe une réduction à 3,3 ans de 26 % des événements cardiovasculaires dans le groupe intensif (objectif de la pression artérielle systolique (PAS) de consultation < 130 mmHg) en comparaison au groupe standard (objectif de PAS < 150 mmHg). Il n’y a pas eu de différence sur les critères de sécurité en dehors d’une majoration de l’hypotension orthostatique (sans chute ni fracture). Il faut rappeler que 75 % des patients avaient moins de 70 ans, et seulement 2 % d’insuffisance rénale et 6 % d’antécédents cardiovasculaires. Les patients avec antécédent d’AVC étaient exclus.

Pour en savoir plus : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2111437

SPARTE Study: Normalization of Arterial Stiffness and Cardiovascular Events in Patients With Hypertension at Medium to Very High Risk.

Référence de l’article : Laurent S, Chatellier G, Azizi M, Calvet D, Choukroun G, Danchin N, Delsart P, Girerd X, Gosse P, Khettab H, London G, Mourad JJ, Pannier B, Pereira H, Stephan D, Valensi P, Cunha P, Narkiewicz K, Bruno RM, Boutouyrie P; SPARTE Investigators. SPARTE Study: Normalization of Arterial Stiffness and Cardiovascular Events in Patients With Hypertension at Medium to Very High Risk. Hypertension. 2021 Aug 30;78(4) doi:10.1161/HYPERTENSIONAHA.121.17579.

Lecture proposée parJP Fauvel

L’étude SPARTE (Strategy for Preventing cardiovascular and renal events based on ARTErial stiffness est une étude ouverte, randomisée, contrôlée avec évaluation en aveugle du critère de jugement, coordonnée par l’équipe de l’HEGP qui a été réalisée dans 25 hôpitaux universitaires français.

L’originalité de l’étude a été de randomiser pour la première fois les patients hypertendus (1 :1) dans un groupe « stratégie conventionnel ESH ; n=272» vs un groupe « stratégie thérapeutique visant à normaliser la vitesse de l’onde de pouls (VOP) carotido-fémorale ; n=264 ». Dans le groupe VOP, la stratégie thérapeutique utilisée était de préférence une association d’un bloqueur du système rénine-angiotensine et d’un inhibiteur calcique, pour obtenir un traitement maximal de l’hypertension.

Après un suivi médian de 48,3 mois, par manque de puissance, le critère combiné principal (réduction des AVC et évènements coronariens fatals ou non) n’a pas été atteint (HR, 0,74 [95% CI, 0.40-1.38], P=0.35). Néanmoins, les critères secondaires pré-spécifiés ont été analysés. Dans le groupe VOP, les PAS/PAD en cabinet et en ambulatoire ont diminué davantage (P<0,001 et P<0,01, respectivement), et la VOP a moins augmenté (P=0,0003) que dans le groupe conventionnel.

Les auteurs concluent que l’étude SPARTE a démontré qu’un traitement de l’hypertension basé sur la VOP permet de prévenir le vieillissement vasculaire chez les hypertendus à risque moyen à très élevé, par rapport à l’application stricte des directives Européennes.

Pour en savoir plus : (Etude en accès libre online) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34455813/

Prescription of Lipid-Lowering and Antihypertensive Drugs Following Pictorial Information About Subclinical Atherosclerosis: A Secondary Outcome of a Randomized Clinical Trial

Référence de l’article : Sjölander M, Carlberg B, Norberg M, Näslund U, Ng N. Prescription of Lipid-Lowering and Antihypertensive Drugs Following Pictorial Information About Subclinical AtherosclerosisA Secondary Outcome of a Randomized Clinical TrialJAMA Netw Open. 2021;4(8):e2121683.

Lecture proposée par : JP Fauvel

L’objectif de cet essai randomisé 1:1 était de savoir si les informations illustrées sur l’athérosclérose asymptomatique des participants, basées sur des examens échographiques de la carotide, fournies aux participants et à leurs médecins, avaient un effet sur la prescription de médicaments hypolipidémiants ou antihypertenseurs au cours des 465 jours suivants.
Un total de 4177 personnes âgées de 40, 50 ou 60 ans participant au programme d’intervention Västerbotten en Suède et présentant un risque CV faible à modéré ont été invitées à s’inscrire à cet essai entre 2013 et 2016.
Les résultats de cet essai démontrent que la fourniture d’informations illustrées sur l’âge vasculaire et les plaques carotidiennes, basées sur les résultats de l’examen échographique, a augmenté la prescription par les médecins de médicaments hypolipémiants, mais pas d’antihypertenseurs dans les 465 jours suivants.
Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34410393/ (article en libre accès)