div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Association of Normal Systolic Blood Pressure Level With Cardiovascular Disease in the Absence of Risk Factors

Association of Normal Systolic Blood Pressure Level With Cardiovascular Disease in the Absence of Risk Factors

Référence de l’article : Whelton SP, McEvoy JW, Shaw L, et al.. JAMA Cardiol. Published online June 10, 2020. doi:10.1001/jamacardio.2020.1731

Lecture proposée par : JP Fauvel

 

1457 participants d’âge moyen de 58,1 (9,8) ans indemnes de tout facteur de risque d’athérome ont été suivis 14,5 (3,9) ans. En particulier, leurs pressions artérielles systoliques (PAS) étaient comprises entre 90 et 129 mmHg en l’absence de tout traitement anti hypertenseur. Le critère de jugement principal était : calcifications coronaires ou événements CV.

Au cours du suivi, il a été observé une augmentation des facteurs de risque traditionnels d’athérome, des calcification coronaires et des évènements cardiovasculaires avec l’augmentation des niveaux de PAS . Par rapport aux personnes présentant des niveaux de PAS de 90 à 99 mm Hg, le HR ajusté du risque pour le critère principal était de 3,00 (IC à 95 %, 1,01-8,88) pour les niveaux de PAS de 100 à 109 mm Hg, de 3,10 (IC à 95 %, 1,03-9,28) pour les niveaux de PAS de 110 à 119 mm Hg et de 4,58 (IC à 95 %, 1,47-14,27) pour les niveaux de PAS de 120 à 129 mm Hg.

Ces résultats soulignent l’augmentation progressive du risque CV dans des valeurs de PAS traditionnellement considérées comme normales.

Pour en savoir plus https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/article-abstract/2766469?

Association of Normal Systolic Blood Pressure Level With Cardiovascular Disease in the Absence of Risk Factors

Association of Normal Systolic Blood Pressure Level With Cardiovascular Disease in the Absence of Risk Factors

Référence de l’article : Seamus P. Whelton, et al. JAMA Cardiol. Published online June 10, 2020. doi:10.1001/jamacardio.2020.1731

Lecture proposée par : JP Fauvel

 

Dans cette étude de cohorte comprenant 1457 participants sans maladie cardiovasculaire athérosclérotique (MCVA), à partir d’une pression artérielle systolique (PAS) de 90 mm Hg, on a constaté une augmentation progressive de la prévalence des facteurs de risque traditionnels de la MCVA, du calcium dans les artères coronaires et du risque de MCVA. Pour chaque augmentation de 10 mm Hg de la PAS, le risque de maladie cardiovasculaire athérosclérotique augmentait de 53 %. Ces résultats soulignent l’importance d’une prévention primordiale pour maintenir des niveaux optimaux de PAS ainsi que les valeurs optimales d’autres MVCA traditionnelles, qui ont toutes généralement des trajectoires de risque similaires dans les limites considérés comme normales.

Pour en savoir plus : https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/fullarticle/2766469

Conséquences cardiovasculaires d’une insuffisance rénale aiguë

Conséquences cardiovasculaires d’une insuffisance rénale aiguë

Référence de l’article :   Legrand M et Rossignol P. Cardiovascular Consequences of Acute Kidney Injury . N Engl J Med 2020; 382:2238-2247 DOI: 10.1056/NEJMra1916393

 Lecture proposée par : Mme Lopez-Sublet       

 

Cette publication fait un focus les syndromes cardio-rénaux de type 3 en décrivant les différents types et mécanismes physiopathologiques. Cela permet d’actualiser la compréhension des conséquences cardiovasculaires des insuffisances rénales aiguës. De plus, cette publication examine également les stratégies de prévention potentielles qui ciblent les phases aiguës et de récupération, dans le but de réduire le risque d’événements cliniques indésirables ultérieurs. Cela se traduit par une meilleure gestion des facteurs de risque cardiovasculaires dont l’HTA.

 

Pour en savoir plus : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMra1916393

                                                      

Association of Isolated Diastolic Hypertension as Defined by the 2017 ACC/AHA Blood Pressure Guideline With Incident Cardiovascular Outcomes

McEvoy JW et al. JAMA 2020 ;323(4) :329-338

 Résumé proposé par : T Talgoulvant  et M Lopez-Sublet

 

La prévalence de l’hypertension diastolique isolée pose toujours de difficulté de part de sa définition.

Cette étude transversale américaine représentative au niveau national portant sur 9590 adultes. Dans cette analyse longitudinale il ne semble pas existe d’association entre le risque cardiovasculaire et l’hypertension artérielle diastolique tel qu’elle est définit par l’ACC/AHA.

 

Pour en savoir plus : https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2759472?guestAccessKey=1ebac64f-f79b-4099-97a0-34955b4362df&utm_source=silverchair&utm_medium=email&utm_campaign=article_alert-jama&utm_content=etoc&utm_term=012820

Effect of rénal Denervation and Catheter Ablation vs Catheter Ablation Alone on Atrial Fibrillation Recurrence Among Patients With Paroxysmal Atrial Fibrillation and Hypertension

The ERADICATE-AF Randomized Clinical Trial

Steinberg JS et al. JAMA 2020 ;323(3) :248-255.doi :10.1001/jama.2019.21187

 Résumé proposé par : JP Fauvel

 Chez les patients atteints de FA paroxystique et d’HTA, la dénervation rénale ajoutée à l’ablation endovasculaire de la FA, par rapport à l’ablation endovasculaire de la FA  seule, réduit significativement la probabilité de récidive de la FA à 12 mois.

Pour en savoir plus :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=steinberg+js+and+jama+2020