div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Association Between Longitudinal Blood Pressure Trajectory and the Progression of Chronic Kidney Disease: Results From the KNOW-CKD

Référence de l’article : Joo YS, Kim HW, Nam KH, Young Lee J, Chang TI, Park JT, Yoo TH, Lee J, Kim SW, Oh YK, Oh KH, Kim YS, Ahn C, Kang SW, Han SH. Association Between Longitudinal Blood Pressure Trajectory and the Progression of Chronic Kidney Disease: Results From the KNOW-CKD. Hypertension. 2021 Aug 15:HYPERTENSIONAHA12117542. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.121.17542. PMID: 34397276.

Lecture proposée par :  JP Fauvel

L’influence de l’évolution de la pression artérielle (PA) avec le temps sur l’évolution du Débit de Filtration Glomérulaire estimé (eDFG) est mal connue.
A partir des données des 1837 participants inclus dans l’étude KNOW-CKD (Korean Cohort Study for Outcomes in Patients With Chronic Kidney Disease), l’évolution de la PA à un an (décroissante, stable ou croissante) a été comparée en terme d’évolution de la PA à 3.7 années en moyenne de suivi. La progression de l’insuffisance rénale chronique, était définie comme un composite de la réduction de moitié du eDFG par rapport à la valeur de base ou de l’apparition d’une insuffisance rénale terminale.
La PA systolique (PAS) a diminuée de 144 à 120 mm Hg dans le groupe de trajectoire décroissante et a augmenté de 114 à 136 mm Hg dans le groupe de trajectoire croissante en 1 an.
Il y a eu moins d’événements rénaux dans les groupes de trajectoire de PAS décroissante (30,6 %) et stable (26,5 %) que dans le groupe de trajectoire croissante (33,0 %). Il faut donc lutter pour faire baisser la PA des insuffisants rénaux.
 

BP in Young Adults with CKD and Associations with Cardiovascular Events and Decline in Kidney Function

Référence de l’article : Kula AJ, Prince DK, Flynn JT, Bansal N. BP in Young Adults with CKD and Associations with Cardiovascular Events and Decline in Kidney Function. J Am Soc Nephrol. 2021 May 3;32(5):1200-1209. doi: 10.1681/ASN.2020081156.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Dans cette étude observationnelle qui a inclus 317 jeunes adultes (âgés de 21 à 40 ans) ayant une IRC légère à modérée, les auteurs ont analysé la survenue d’événements CV (insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde, AVC ou décès toutes causes) et la progression de l’IRC (déclin de 50 % du DFGE ou de l’IRC terminale) en fonction de la PA. Des événements CV sont survenus chez 52 participants et 161 ont connu une progression de l’IRC au cours de périodes de suivi médianes de 11,3 ans et 4,1 ans, respectivement.

Dans les modèles entièrement ajustés, la PA systolique de base ≥130 mm Hg (par rapport à la PA <120 mm Hg) était significativement associée aux événements CV ou au décès ([HR], 2,13 ; [IC 95 %], 1,05 à 4,32) et à la progression de l’IRC (HR, 1,68 ; IC 95 %, 1,10 à 2,58).

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33692088/

Association of Blood Pressure Variability and Diuretics With Cardiovascular Events in Patients With Chronic Kidney Disease Stages 1-5

Référence de l’article : Gregg LP, Hedayati SS, Yang H, Van Buren PN, Banerjee S, Navaneethan SD, Virani SS, Winkelmayer WC, Alvarez CA. Association of Blood Pressure Variability and Diuretics With Cardiovascular Events in Patients With Chronic Kidney Disease Stages 1-5. Hypertension. 2021 Mar 3;77(3):948-959. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.16117. Epub 2021 Jan 11. PMID: 33423525; PMCID: PMC7878423.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Les auteurs ont voulu savoir si la variabilité tensionnelle inter-visites était associée (modèle de Cox) à la survenue d’un évènement CV (critère principal), à la mortalité ou à la progression vers l’insuffisance rénale terminale (IRCT) et si les diurétiques modifiaient ces associations chez les patients atteints d’une maladie rénale chronique stades 1 à 5 et d’hypertension sous monothérapie antihypertensive sans diurétiques.

La variabilité tensionnelle a été associée à la survenue d’un événement CV et à aux décès, mais pas à la progression vers l’IRCT avec des associations atténuées pour les événements CV dans le groupe traité par des diurétiques aux quintiles élevés de variabilité tensionnelle.

Pour en savoir plus :  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33423525/

Intraindividual Variability of Aldosterone Concentrations in Primary Aldosteronism: Implications for Case Detection.

Référence de l’article : Yozamp N, Hundemer GL, Moussa M, Underhill J, Fudim T, Sacks B, Vaidya A. Intraindividual Variability of Aldosterone Concentrations in Primary Aldosteronism: Implications for Case Detection. Hypertension. 2021 Mar 3;77(3):891-899. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.16429. Epub 2020 Dec 7. PMID: 33280409; PMCID: PMC7878320.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Les auteurs ont évalué la variabilité intra-individuelle des concentrations d’aldostérone et des rapports aldostérone / rénine lors du dépistage, et la manière dont cette variabilité pourrait avoir un impact sur la détection des cas, parmi 51 patients atteints d’hyperaldostéronisme primaire confirmé. Il y a eu au total 137 mesures de dépistage, soit 2 à 6 mesures par patient. La variabilité intra-individuelle, exprimée sous forme de coefficients de variation, était de 31 % pour l’aldostérone et de 45 % pour le rapport aldostérone / rénine. Les concentrations d’aldostérone et les rapports aldostérone / rénine sont très variables chez les patients atteints d’hyperaldostéronisme primaire, de nombreuses valeurs de dépistage étant inférieures aux seuils diagnostiques conventionnellement acceptés.

Pour en savoir plus :  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33280409/

Cardiovascular Effects of Unilateral Nephrectomy in Living Kidney Donors at 5 Years

Référence de l’article Price AM, Moody WE, Stoll VM, Vijapurapu R, Hayer MK, Biasiolli L, Weston CJ, Webster R, Wesolowski R, McGee KC, Liu B, Baig S, Pickup LC, Radhakrishnan A, Law JP, Edwards NC, Steeds RP, Ferro CJ, Townend JN. Cardiovascular Effects of Unilateral Nephrectomy in Living Kidney Donors at 5 Years. Hypertension. 2021 Feb 8:HYPERTENSIONAHA12015398. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.15398. Epub ahead of print. PMID: 33550822.

Lecture proposée par : JP Fauvel

En comparaison avec un groupe de volontaires sains (n=45), le don d’un rein (n=50) qui réduit le nombre de néphron de 50% et la filtration glomérulaire de ≈30%, n’a pas modifié significativement à 5 ans ni la masse ventriculaire gauche mesurée par IRM (critère principal), ni la pression artérielle sur 24 heures, ni la vitesse de l’onde de pouls (SphygmoCor), ce qui est rassurant.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33550822/