div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Intraindividual Variability of Aldosterone Concentrations in Primary Aldosteronism: Implications for Case Detection.

Référence de l’article : Yozamp N, Hundemer GL, Moussa M, Underhill J, Fudim T, Sacks B, Vaidya A. Intraindividual Variability of Aldosterone Concentrations in Primary Aldosteronism: Implications for Case Detection. Hypertension. 2021 Mar 3;77(3):891-899. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.16429. Epub 2020 Dec 7. PMID: 33280409; PMCID: PMC7878320.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Les auteurs ont évalué la variabilité intra-individuelle des concentrations d’aldostérone et des rapports aldostérone / rénine lors du dépistage, et la manière dont cette variabilité pourrait avoir un impact sur la détection des cas, parmi 51 patients atteints d’hyperaldostéronisme primaire confirmé. Il y a eu au total 137 mesures de dépistage, soit 2 à 6 mesures par patient. La variabilité intra-individuelle, exprimée sous forme de coefficients de variation, était de 31 % pour l’aldostérone et de 45 % pour le rapport aldostérone / rénine. Les concentrations d’aldostérone et les rapports aldostérone / rénine sont très variables chez les patients atteints d’hyperaldostéronisme primaire, de nombreuses valeurs de dépistage étant inférieures aux seuils diagnostiques conventionnellement acceptés.

Pour en savoir plus :  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33280409/

Cardiovascular Effects of Unilateral Nephrectomy in Living Kidney Donors at 5 Years

Référence de l’article Price AM, Moody WE, Stoll VM, Vijapurapu R, Hayer MK, Biasiolli L, Weston CJ, Webster R, Wesolowski R, McGee KC, Liu B, Baig S, Pickup LC, Radhakrishnan A, Law JP, Edwards NC, Steeds RP, Ferro CJ, Townend JN. Cardiovascular Effects of Unilateral Nephrectomy in Living Kidney Donors at 5 Years. Hypertension. 2021 Feb 8:HYPERTENSIONAHA12015398. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.120.15398. Epub ahead of print. PMID: 33550822.

Lecture proposée par : JP Fauvel

En comparaison avec un groupe de volontaires sains (n=45), le don d’un rein (n=50) qui réduit le nombre de néphron de 50% et la filtration glomérulaire de ≈30%, n’a pas modifié significativement à 5 ans ni la masse ventriculaire gauche mesurée par IRM (critère principal), ni la pression artérielle sur 24 heures, ni la vitesse de l’onde de pouls (SphygmoCor), ce qui est rassurant.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33550822/

Sex Differences in Blood Pressure Trajectories Over the Life Course

Référence de l’article : Ji H, Kim A, Ebinger JE, et al. Sex Differences in Blood Pressure Trajectories Over the Life Course. JAMA Cardiol. 2020;5(3):255–262. doi:10.1001/jamacardio.2019.5306

Lecture proposée par : JP Fauvel

Pour connaitre l’évolution de pression artérielle (PA) au cours de la vie selon le sexe, les auteurs ont suivi 32 833 sujets inclus dans 4 cohortes américaines (femmes (54%); hommes (46%)) pendant une période de 43 ans (1971-2014) (sujets âgés de 5 à 98 ans). En valeurs absolue, si la PAS des femmes est plus basse avant 60 ans, elle dépasse celle des hommes après 60 ans (Figure A). Si bien que, en valeur relative, et contrairement à une idée reçue, la PAS des femmes a une augmentation plus marquée que la PAS des hommes et ce, dès la troisième décennie, puis tout au long de la vie.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31940010/

European Society of Hypertension practice guidelines for office and out-of-office blood pressure measurement

Référence de l’article : Stergiou, George S.a; Palatini, Paolob; Parati, Gianfrancoc,d; O’Brien, Eoine; Januszewicz, Andrzejf; Lurbe, Emparg,h; Persu, Alexandrei; Mancia, Giuseppej; Kreutz, Reinholdk on behalf of the European Society of Hypertension Council and the European Society of Hypertension Working Group on Blood Pressure Monitoring and Cardiovascular Variability 2021 European Society of Hypertension practice guidelines for office and out-of-office blood pressure measurement, Journal of Hypertension: March 11, 2021.

Lecture proposée par : JM Boivin

Si la mesure clinique au cabinet est la méthode la plus utilisée et souvent la seule disponible pour la gestion de l’HTA, l’évaluation de la PA en dehors du cabinet doit être utilisée à chaque fois que c’est possible pour l’évaluation des personnes traitées et non traitées.

La Société Européenne d’hypertension (ESH) vient de publier des recommandations pour la mesure de la pression artérielle (PA) en pratique clinique au cabinet et en dehors du cabinet. 

Seuls les appareils de mesure de la pression artérielle, ayant été validés à l’aide d’un protocole établi doivent être utilisés en particulier dans des populations spécifiques (enfants, femmes enceintes, personnes à très gros bras >42 cm, arythmies).

Les recommandations détaillent les différentes techniques de mesure avec une mise au point pour chacune d’entre elles : Mesures au cabinet (mesure clinique, mesure sans surveillance, mesure debout), mesure ambulatoire sur 24h (MAPA), mesures à domicile (automesure), mesures en pharmacie, mesures en espace publics et technologies mobiles.

Récemment, l’expansion impressionnante des appareils mobiles a conduit au développement des technologies de santé mobile (mHealth), identifiées par l’OMS comme un promoteur potentiel d’une meilleure condition de santé, même dans les pays à faible revenu, grâce à des stratégies basées sur des applications mobiles.

Pour en savoir plus : https://www.eshonline.org/guidelines/blood-pressure-monitoring/

First line drug treatment for hypertension and reductions in blood pressure according to age and ethnicity: cohort study in UK primary care

Référence de l’article : Sinnott Sarah-Jo, Douglas Ian J, Smeeth Liam, Williamson Elizabeth, Tomlinson Laurie A. First line drug treatment for hypertension and reductions in blood pressure according to age and ethnicity: cohort study in UK primary care BMJ 2020; 371 :m4080

Résumé proposé par : JP Fauvel 

Cette étude publiée dans le BMJ avait pour but de savoir si les recommandations du NICE (UK) basées sur l’âge et l’origine ethnique pour débuter un traitement antihypertenseur se révélaient cliniquement pertinente « en vraie vie ».

Chez les personnes non noires non diabétiques CCB et ACEI/ARB ont réduit de façon similaire la pression artérielle, quel que soit l’âge (sup ou inf 55 ans).

Chez les personnes noires non diabétiques, la nouvelle utilisation du CCB a été associée à des réductions de la pression artérielle plus importantes que les ACEI/ARB par rapport aux personnes non noires non diabétiques, mais les intervalles de confiance se chevauchaient pour les deux groupes.

Ces résultats remettent en cause l’algorithme proposé par les Anglais du NICE basé sur l’âge et l’origine ethnique pour le choix de première intention du traitement anti-hypertenseur.

Pour en savoir plus https://www.bmj.com/content/371/bmj.m4080