div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->
  • Home
  • Actualités HTA
  • Clinique
  • La charge sodée intraveineuse ne permet pas d’exclure le diagnostic d’hyperaldostéronisme primaire latéralisé

La charge sodée intraveineuse ne permet pas d’exclure le diagnostic d’hyperaldostéronisme primaire latéralisé

Cornu E, Steichen O, Nogueira-Silva L, Küpers E, Pagny JY, Grataloup C, Baron S, Zinzindohoue F, Plouin PF, Amar L. Suppression of Aldosterone Secretion After Recumbent Saline Infusion Does Not Exclude Lateralized Primary Aldosteronism. Hypertension. 2016 Oct;68(4):989-94. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.116.07214. Epub 2016 Sep 6.

Les recommandations sur la prise en charge de l’hyperaldostéronisme primaire (HAP) préconisent de confirmer le diagnostic par des tests de freination, comme le test de charge sodée en intraveineux (IV), chez les patients ayant un rapport aldostérone sur rénine (RAR) élevé. Cependant ces tests ont été étudiés dans de petites séries, le plus souvent rétrospectives, et certains auteurs considèrent qu’ils ne sont pas utiles au diagnostic d’HAP.

Télécharger le document