Chlorthalidone vs Hydrochlorothiazide for Hypertension – Cardiovascular Events

Référence de l’article :Ishani A et al. NEJM 2022;4:1-10

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

La chlorthalidone semble supérieure à l’hydrochlorothiazide pour prévenir les événements cardiovasculaires majeurs chez les patients hypertendus.

Cet essai s’est intéressé à comparer l’hydrochlorothiazide à une dose quotidienne de 25 ou 50 mg (tout patient sous ce traitement au départ de l’étude) à la chlorthalidone à une dose quotidienne de 12,5 ou 25 mg.

Le critère principal était la survenue d’un MACE (un infarctus du myocarde non-fatal, un accident vasculaire cérébral, une insuffisance cardiaque entraînant une hospitalisation, une revascularisation coronarienne urgente pour angor instable ou un décès non-lié à un cancer).

Un total de 13’523 patients ont été randomisés. L’âge moyen était de 72 ans.

La pression artérielle systolique moyenne de départ dans chaque groupe était de 139mmHg. A l’issue du suivi moyen de 2.4 ans, il n’y avait pas de différence en ce qui concerne la survenue d’un MACE entre le groupe chlorthalidone (702 patients) et le groupe hydrochlorothiazide (675 patients) : 10.4% vs 10%, RR 1.04 ; intervalle de confiance à 95 %, 0.94 à 1.16 ; P = 0.45).

Dans cet essai pragmatique de grande envergure portant sur les diurétiques thiazidiques aux doses habituellement utilisées en pratique clinique, les patients ayant reçu de la chlorthalidone n’ont pas présenté moins d’événements cardiovasculaires majeurs ou de décès non liés à un cancer que les patients ayant reçu de l’hydrochlorothiazide.

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36516076/

Lire la suite

Pathophysiology of the Nondipping Blood Pressure Pattern

Référence de l’article : Huart J, Persu A, Lengelé JP, Krzesinski JM, Jouret F, Stergiou G. Hypertension 2023;doi: 10;1161/HYPERTENSIONAHA.122.19996.

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet et J Huart

Le phénomène du non-dipping de la pression artérielle (PA) correspond à une perturbation du rythme circadien de la PA avec une baisse insuffisante des niveaux de PA pendant la nuit, tel qu’on peut l’observer à l’aide d’un monitoring ambulatoire de la PA de 24 heures. Les patients présentant un profil “non-dipper” ont un moins bon pronostic cardiovasculaire et rénal, indépendamment de leurs niveaux moyens de PA sur 24 heures. La physiopathologie du non-dipping est complexe et implique de nombreux mécanismes dont des perturbations au sein : (1) du rythme circadien, (2) du système nerveux autonome et (3) de l’homéostasie hydrosodée. Cette revue donne un aperçu des voies potentiellement impliquées dans le phénomène du non-dipping et ce notamment dans différentes conditions pathologiques. Une hypothèse récente est également discutée, concernant un rôle potentiel du microbiote intestinal dans le phénomène du non-dipping, via les acides gras à chaîne courte dérivés de l’alimentation.

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36606502/

Lire la suite

Introduction from the ISH Secretary

 

Welcome to the last issue of the ISH e-Bulletin for 2022!

Another turbulent year is close to its end, with ups and downs including the defeat of COVID (although it is still around us) and the continuing tragedy in Ukraine. From the ISH perspective, this is an important timepoint, as recently its leadership team was renewed. Thus, it is time to reflect on the past and the present, and make decisions about the future.

Despite the challenging times, ISH is proud of its continuing growth with new initiatives and major achievements in multiple directions. There was so much to report by the outgoing president, Maciej Tomaszewski, in the General Meeting in Kyoto on the 15th of October! Even if you attended this meeting, you probably missed several important actions within the long list! Major projects have been initiated or further expanded, involving Research and Education, New Investigators and Mentorship, Women in Hypertension, Regional Advisory Groups all around the world, and others. Enter your personal account as an ISH member at https://members.ish-world.com/ to see all the major ISH initiatives, actions, and achievements in the last two years.

Not visible, but equally important, is the considerable time and effort invested by ISH council members for implementing administrative changes, including membership, governance, data protection, and constitutional changes, with ISH now becoming a modern Charitable Incorporated Organisation. These important changes allow the new ISH president, Bryan Williams, and leadership team to focus on new challenging scientific and educational ISH initiatives with global impact.

Read in the e-Bulletin below examples of the multidimensional activity of ISH across the world, aiming at improving science and education, and eventually the global management of hypertension.

Season’s greetings from all at ISH! Wherever you are in the world, have a wonderful time with your family and friends, and best wishes for a Super-Happy and Creative New Year!

Professor George Stergiou

ISH Secretary

Athens, Greece

ISH Website:  www.ish-world.com

Lire la suite

Newsletter de l’ISH (novembre 2022)

Prenez le temps de revivre les temps forts du congrès de Kyoto d’octobre 2022

Le président de l’ISH 2020-2022, Maciej Tomaszewski, et les membres de son conseil ont mené à bien plusieurs actions importantes pour remodeler et moderniser l’ISH, et ont également lancé de nouvelles initiatives ayant un impact mondial.

Il s’agit d’une excellente base pour le nouveau président de l’ISH, Bryan Williams, pour lancer de nouvelles activités visant à améliorer la science et l’éducation et, par conséquent, la gestion de l’hypertension au niveau mondial.

Pour en savoir plus : https://ish-world.com/

Lire la newsletter : Cliquez ici

Lire la suite

Cuffless blood pressure measuring devices: review and statement by the European Society of Hypertension Working Group on Blood Pressure Monitoring and Cardiovascular Variability

Référence de l’article : Stergiou GS et al. J of Hypertension 2022;40(8):1449-1460.

Lecture proposée par : Marilucy Lopez-Sublet

De nombreux appareils de mesure de la pression artérielle (PA) sans brassard sont actuellement sur le marché et prétendent fournir des mesures précises de la PA. Ces technologies ont un potentiel considérable pour améliorer la sensibilisation, le traitement et la gestion de l’hypertension. Cependant, les récentes directives de la Société Européenne d’Hypertension Artérielle (ESH) ne recommandent pas les dispositifs sans brassard pour le diagnostic et la gestion de l’hypertension.

Le groupe de travail de l’ESH sur la mesure a publié ce travail qui s’est intéressé  à présenter les types de technologies de mesure de la pression artérielle sans brassard. Les dispositifs sans brassard constituent un groupe large et hétérogène de nouvelles technologies et présentent des problèmes de précision spécifiques, qui rendent les protocoles de validation établis pour les dispositifs de PA avec brassard inadéquats pour leur validation. En 2014, l’Institute of Electrical and Electronics Engineers a publié une norme pour la validation des dispositifs de PA sans brassard, et l’Organisation internationale de normalisation élabore actuellement une autre norme. La validation des dispositifs sans brassard doit aborder les questions liées à la nécessité d’un étalonnage individuel du brassard, à la stabilité des mesures après l’étalonnage, à la capacité de suivre les variations de la PA et à la mise en œuvre de la technologie d’apprentissage automatique.

En conclusion, les dispositifs de mesure de la pression artérielle sans brassard ont un potentiel considérable pour changer le diagnostic et la gestion de l’hypertension. Cependant, des questions fondamentales concernant leur précision, leurs performances et leur mise en œuvre doivent être soigneusement examinées avant de pouvoir recommander leur utilisation clinique

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35708294/

Lire la suite