Improving compliance to antihypertensive treatment in women with hypertension

Référence de l’article : Milhailidou A et al. e-journal of Cardiology-Practice 2022;22(5)

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

L’inobservance au traitement antihypertenseur reste un défi pour le contrôle tensionnel et cette publication s’intéresse aux différences entre les sexes et fait un focus sur le constat du plus mauvais contrôle actuellement chez les femmes.

Plusieurs obstacles à cela, les facteurs liés au système de santé et l’inertie thérapeutique en première ligne. Plus encore, reconnaitre les symptômes, le retard pris pour débuter un traitement, les objectifs tensionnels non obtenus, la désinformation, le problème lié à la mesure et le cout des médicaments sont aussi à tenir en compte.

Le contrôle de l’HTA est la priorité absolue pour réduire le fardeau des maladies cardiovasculaires chez les femmes, en particulier celles souffrant d’hypertension. Ce travail aborde de façon synthétique cette problématique avec des messages clefs.

Merci au Dr Milhailidou pour le travail collaboratif avec la SFHTA et accord donné pour publier le lien pour accéder à son travail.

Article en accès gratuit : https://www.escardio.org/Journals/E-Journal-of-Cardiology-Practice/Volume-22/improving-compliance-to-antihypertensive-treatment-in-women-with-hypertension

Lire la suite

Arterial hypertension – Clinical trials update 2021

Référence de l’article : Al Horani H et al. Nutr Metab Cardiovasc Dis 2022 ;32(1) :21-31

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

Cette revue a pour but de détailler des nouveautés en terme d’essais cliniques en HTA. Voici quelques constats discutées dans ce papier :

– L’âge de début de l’hypertension, les niveaux de pression artérielle (PA) nocturne et le profil tensionnel peuvent interagir dans le pronostic des futures maladies cardiovasculaires (MCV).

– Le risque de maladie coronarienne semble augmenter linéairement avec l’augmentation de la pression artérielle systolique à l’effort.

– Les bloqueurs du système rénine-angiotensine ne sont pas associés à un risque accru d’évolution sévère de la COVID-19.

– Chez les patients âgés, l’évaluation des risques et des avantages d’un contrôle intensifié de la pression artérielle doit être faite individuellement.

– Une association en forme de J entre les MCV et la PA a également pu être démontrée chez les patients atteints de fibrillation auriculaire sous anticoagulation.

– La restriction en sel et la modification du mode de vie restent des options efficaces pour traiter les patients hypertendus à faible risque CV.

– Les inhibiteurs du co-transporteur 2 du glucose sodique et les agonistes des récepteurs du Glucagon-like peptide-1 montrent des effets hypotenseurs.

– La dénervation rénale doit être considérée comme une option thérapeutique supplémentaire ou alternative chez certains patients souffrant d’hypertension non contrôlée.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34690044/

Lire la suite

Neurologically asymptomatic patients frequently present cerebral injuries during malignant hypertension: a MRI study

Référence de l’article : Neurologically asymptomatic patients frequently present cerebral injuries during malignant hypertension: a MRI study. Journal of Hypertension. 2021.39:2463-2469.

Lecture proposée par : R Boulestreau

L’HTA maligne est la forme d’hypertension artérielle la plus grave, rapidement mortelle en l’absence de traitement. Elle entraine une dégradation rapide de l’ensemble des organes cibles via une atteinte microvasculaire diffuse rapidement progressive. Si l’atteinte ophtalmologique, rénale et cardiaque sont déjà décrites, l’atteinte cérébrale n’avait pas été étudiée jusque là. Entre 2008 et 2018, nous avons réalisé une IRM cérébrale chez 92  patients admis pour HTA maligne “non compliquée” dans le service. Parmi eux, 58 patients n’avaient aucun signe neurologique à l’admission,  66% d’hommes avec un âge moyen de 45.6 ans. Seuls 24% avaient une IRM cérébrale normale. Une anomalie récente était retrouvée chez 29% d’entre eux (PRES, AVC ischémique ou hémorragique) et 52% présentaient une microangiopathie cérébrale sévère. Si ces données sont confirmées, une IRM cérébrale systématique pourrait être recommandée lors du diagnostic d’une HTA maligne, indépendamment des symptômes neurologiques.                                             

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34343146/

Lire la suite

Association of Different Definitions of Intradialytic Hypertension With Long-Term Mortality in Hemodialysis

Référence de l’article : Singh AT, Waikar SS, Mc Causland FR. Hypertension. 2022 Feb 15:HYPERTENSIONAHA12118058. doi: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.121.18058.

Lecture proposée par : JP Fauvel

Si votre pression artérielle monte entre le début et la fin de la séance de dialyse vous avez un sur-risque de mortalité. Chez 3198 patients hémodialysés, des modèles de Cox ont été ajustés pour examiner l’association entre l’hypertension intradialytique (différence de PA entre le début et la fin de la séance de dialyse) et la mortalité toutes causes. Trois groupes de patients ont été constitués ( groupe HyperO : HTA intradialytique comprise entre 0 et 10 mmHg ; groupe Hyper10 : HTA intradialytique de 10 à 20 mm Hg et groupe Hyper20 : HTA intradialytique ≥20 mm Hg) et comparés au groupe de patient dont la PA ne monte pas entre le début et la fin de la séance de dialyse.

Au cours de la période de référence, 47 % des individus répondaient à la définition HyperO et présentaient un risque ajusté de décès supérieur de 32 % (hazard ratio, 1,32 [IC 95 %, 1,05-1,66]), par rapport à une pression artérielle systolique non augmentée. L’Hyper10 était présent dans 21,2 % des cas et associée à un risque ajusté de décès augmenté de 18 % (hazard ratio, 1,18 [IC 95 %, 0,94-1,48]). L’Hyper20 était présent chez 6,8 % des patients et associée à un risque ajusté de décès supérieur de 3 % (hazard ratio 1,03 [IC 95 %, 0,74-1,44]).

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35166122/

Lire la suite

Rise in Blood Pressure Observed Among US Adults During the COVID-19 Pandemic.

Référence de l’article : Laffin LJ, Kaufman HW, Chen Z, Niles JK, Arellano AR, Bare LA, Hazen SL. Rise in Blood Pressure Observed Among US Adults During the COVID-19 Pandemic. Circulation. 2021 Dec 6. doi: 10.1161/CIRCULATIONAHA.121.057075.

Lecture proposée par : Béatrice Duly-Bouhanick

Dans une lettre publiée dans Circulation, les auteurs constatent dans une étude longitudinale sur 50 états aux Etats Unis une augmentation des PAS/PAD chez des patients adultes pendant la pandémie COVID-19 par rapport aux années précédentes. Celle-ci est plus marquée chez les femmes et elle ne serait pas liée à la prise de poids observée pendant le confinement (les hommes en auraient même perdu). Les auteurs évoquent des raisons multiples à cette augmentation des PA parmi lesquelles une augmentation de la consommation d’alcool, du stress et une réduction de l’activité physique. Ils mettent l’accent sur le risque d’une augmentation de l’incidence de la mortalité cardiovasculaire

Pour en savoir plusarticle en accès libre: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34865499/

Lire la suite