Prevalence of Medications That May Raise Blood Pressure Among Adults With Hypertension in the United States

Référence de l’article : Vitarello JA et al. JAMA Internal Medicine 2022 ;82(1) :90-93

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

Cette enquête transversale représentative de la population américaine s’est intéressée à la prévalence de l’utilisation de médicaments susceptibles d’élever la PA et examine leur association avec le contrôle de la PA et l’utilisation d’antihypertenseurs.

18 % des adultes souffrant d’hypertension aux USA ont déclaré prendre des médicaments susceptibles de provoquer une élévation de la pression artérielle. L’utilisation de ces médicaments était associée à une probabilité accrue d’hypertension non contrôlée chez les personnes ne prenant pas d’antihypertenseurs et à une plus grande utilisation d’antihypertenseurs chez les patients souffrant d’hypertension contrôlée et non contrôlée.

Leurs résultats indiquent une possibilité importante d’améliorer le contrôle de la PA en optimisant la connaissance des médicaments consommés par un patient. Dès lors, les cliniciens devraient systématiquement rechercher les médicaments susceptibles de provoquer une élévation de la PA et envisager de les arrêter, de les remplacer, de minimiser leur dose et leur durée d’utilisation

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34807229/

Lire la suite

Treatment for Mild Chronic Hypertension during Pregnancy

Référence de l’article : Tita AT et al. New England Journal of Medicine 2022, DOI: 10.1056/NEJMoa2201295.

Lecture proposée par : G Ehret

L’utilité et la sécurité du traitement d’une hypertension artérielle non-sévère durant la grossesse sont débattues et il n’y a pas de données de grande qualité pour guider le clinicien. Les bénéfices potentiels d’un tel traitement pourraient être une évolution plus favorable de la grossesse et la crainte est une augmentation du nombre d’enfants qui sont petits pour l’âge gestationnel (PAG).
L’étude CHAP (chronic hypertension and pregnancy), présentée à la réunion de l’American College of Cardiology, est une étude randomisée, multicentrique, ouverte, s’adressant à des femmes avec une hypertension non-sévère (TAS 140-159 ou TAD 90-104mmHg). L’inclusion dans l’étude s’est faite avant 23 semaines de grossesse. Le critère de jugement primaire est un critère composite de prééclampsie, naissance précoce, abruption placentaire, mort fœtal ou néonatal. Le critère de jugement de sécurité est le taux d’enfants avec un poids de naissance en dessous de la 10e percentile.
Au total 2,408 femmes ont été incluses. Le critère de jugement primaire était observé plus rarement dans le groupe de traitement actif: 30.2 vs. 37% (RR 0.82, p<0.001). Le taux d’enfants PAG n’était pas statistiquement différent entre les deux groupes (11.2 vs. 10.4%, p=0.76). Dans les critères de jugement secondaire, le taux de complications sévères maternelles (2.1 vs. 2.8%), le taux de complications sévères néonatales (2 vs. 2.6%) et le taux de prééclampsie (24.4 vs. 31.1%) et le risque de naissance précoce (27.5 vs. 31.4%) étaient tous moins important dans le groupe de traitement actif.
Les résultats représentent les premières données de haute qualité qui suggère que le traitement d’une hypertension non-sévère durant la grossesse est bénéfique pour la femme et l’enfant.

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35363951/

Lire la suite

Arterial hypertension – Clinical trials update 2021

Référence de l’article : Al Horani H et al. Nutr Metab Cardiovasc Dis 2022 ;32(1) :21-31

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

Cette revue a pour but de détailler des nouveautés en terme d’essais cliniques en HTA. Voici quelques constats discutées dans ce papier :

– L’âge de début de l’hypertension, les niveaux de pression artérielle (PA) nocturne et le profil tensionnel peuvent interagir dans le pronostic des futures maladies cardiovasculaires (MCV).

– Le risque de maladie coronarienne semble augmenter linéairement avec l’augmentation de la pression artérielle systolique à l’effort.

– Les bloqueurs du système rénine-angiotensine ne sont pas associés à un risque accru d’évolution sévère de la COVID-19.

– Chez les patients âgés, l’évaluation des risques et des avantages d’un contrôle intensifié de la pression artérielle doit être faite individuellement.

– Une association en forme de J entre les MCV et la PA a également pu être démontrée chez les patients atteints de fibrillation auriculaire sous anticoagulation.

– La restriction en sel et la modification du mode de vie restent des options efficaces pour traiter les patients hypertendus à faible risque CV.

– Les inhibiteurs du co-transporteur 2 du glucose sodique et les agonistes des récepteurs du Glucagon-like peptide-1 montrent des effets hypotenseurs.

– La dénervation rénale doit être considérée comme une option thérapeutique supplémentaire ou alternative chez certains patients souffrant d’hypertension non contrôlée.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34690044/

Lire la suite

Mineralocorticoid Receptor Antagonist Use and Hard Renal Outcomes in Real-World Patients With Chronic Kidney Disease

Référence de l’article : Mineralocorticoid Receptor Antagonist Use and Hard Renal Outcomes in Real-World Patients With Chronic Kidney Disease. Tatsufumi Oka, Yusuke Sakaguchi, Koki Hattori, Yuta Asahina, Sachio Kajimoto, Yohei Doi, Jun-Ya Kaimori and Yoshitaka Isaka. Hypertension 2022 jan 14; HYPERTENSION12118360

Lecture proposée par : JP Fauvel

Dans cette analyse des données de 3195 patients, issues d’un seul centre académique japonais, les auteurs montrent que l’utilisation d’antagonistes des récepteurs aux minéralocorticoides (ARM) est associée à une réduction de 28% la survenue d’une IRCT chez les insuffisants rénaux stades 3-4 et même 5. (eDFG 10 à 60 ml/min/1.73m² à l’inclusion)

L’âge médian et le débit de filtration glomérulaire estimé au départ étaient respectivement de 66 ans et de 38,4 ml/min par 1,73 m2. Au cours du suivi (médiane, 5,9 ans), 770 patients ont reçu un ARM, 211 sont décédés et 478 ont commencé un traitement de substitution rénale. Dans un modèle de régression logistique groupé pondéré par la probabilité inverse de la pondération, l’utilisation d’ARM était significativement associée à un taux inférieur de 28 % d’initiation d’une thérapie de remplacement rénal (rapport de risque, 0,72 [IC 95 %, 0,53-0,98]).

L’association entre l’utilisation d’ARM et l’initiation d’un traitement de substitution rénale était dose-dépendante (P pour la tendance <0,01) et cohérente dans tous les sous-groupes de patients.

L’incidence de l’hyperkaliémie (>5,5 mEq/L) était un peu plus élevée chez les utilisateurs d’ARM mais non significative (rapport de risque, 1,14 [IC 95 %, 0,88-1,48]).

Les utilisateurs d’ARM ont montré un meilleur pronostic rénal dans divers sous-groupes de maladies rénales chroniques dans une population réelle de maladies rénales chroniques.

 

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35026955/

Lire la suite

Flash actualités HTA pour les Centre d’Excellence et BP Clinic – Hyperaldosteronisme primaire

Référence de l’article : Agarwal R et al. NEJM 2021 ;385(27) :2507-2519

L’éplerénone est un médicament qui appartient à la famille des diurétiques. Dans le cadre de son autorisation de mise sur le marché (AMM) il est indiqué en complément des traitements habituels pour diminuer le risque de morbi-mortalité chez les patients ayant une insuffisance cardiaque à fraction déjection réduite (FEVG <=30%) y compris après un infarctus du myocarde (FEVG<=40%).

En janvier 2021 l’éplerénone a obtenu une recommandation temporaire d’utilisation (RTU), devenue Cadre de Prescription Compassionnelle (CPC) en juillet 2021, dans l’hyperaldosteronisme primaire (HAP) en cas d’intolérance à la spironolactone. Ce dispositif permet d’encadrer son utilisation dans l’HAP en dehors de leur AMM. Sa prescription initiale dans ce cadre est réservée aux cardiologues, néphrologues, endocrinologues et internistes avec un renouvellement possible pour tout médecin par la suite.

Pour en savoir plus : https://ansm.sante.fr/tableau-atu-rtu/inspra-25-mg-comprime-pellicule

Lire la suite