div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Chronic Fluid Overload and Mortality in ESRD

Journal of the American Society of Nephrology – 2017 

Carmine Zoccali*, Ulrich Moissl, Charles Chazot, Francesca Mallamaci*, Giovanni Tripepi*, Otto Arkossy§, Peter Wabel and Stefano Stuard

Télécharger l’article complet

Synthèse de l’article du Pr. Jean-Pierre FAUVEL, Service de Néphrologie, CHU de Lyon :

La surcharge hydrosodée est suspectée comme une cause majeure d’hypertension, d’insuffisance cardiaque et de mortalité chez les patients en hémodialyse. Suspectée mais pas prouvée.

Dans une large étude de cohorte incluant chez 39 566 patients (26 pays) débutant l’hémodialyse, l’influence de la surcharge hydrosodée (initiale et cumulative sur 1 an) a été étudiée dans trois catégories de PA systolique (<130, 130-160 et >160 mmHg).

L’analyse confirme qu’il existe globalement une courbe en U entre le niveau de PA de prédialyse et la mortalité, la PA de prédialyse « idéale » étant comprise entre 130 et 160 mmHg.

L’analyse a conclu que la surcharge hydrosodée (initiale et cumulative) prédisait un sur-risque de mortalité à 1an quelque soit le niveau de PA

Les auteurs pensent qu’il est temps de débuter un essai clinique comparant la mortalité en dialyse randomisée sur le niveau d’hydratation, la simple surveillance de la PA étant insuffisante.