div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Bénéfice du traitement chirurgical d’un adénome de Conn versus traitement médical

Commentaire du Pr. Jean-Pierre Fauvel, Service de Néphrologie, Hypertension et Dialyse, Hôpital E Herriot, Lyon

Contexte : Les patients ayant un hyperaldostéronisme primaire (HAP)auraient un risque CV et rénal plus important que les hypertendus à niveau de pression artérielle équivalent.

Objectif de l’étude : Nos collègues (cousins) italiens ont analysé la survenue d’évènements CV des patients de la cohorte PAPY (1001 patients ayant des données complètes) qui ont été suivi 11.8 années. Parmi eux :

  • 107 ont été diagnostiqués avec un HAP
  • 41 avec latéralisation ont bénéficié d’une surrénalectomie (Adenoma producing Aldosterone ; APA)

Les patients bénéficiant d’une surrénalectomie étaient biochimiquement confirmé être guéris de l’HAP

  • 66 patients avec HAP sans latéralisation ont été traités médicalement (Idiopathique HAP ; IHAP)
  • 894 sans HAP ont servi de témoins hypertendus (HT)

Faits importants : le contrôle tensionnel a été bon et équivalent dans les 3 groupes.

Après un suivi médian de 11,8 ans, il n’y avait pas de différence statistique pour la mortalité totale (critère principal ; p=0.07) entre les patients ayant un IHAP et les hypertendus contrôles.

Les évènements CV relativement peu fréquents n’étaient pas différents entre le 3 groupes.

Seule une augmentation de 82% du risque de développer une FA a été mise en évidence dans le groupe ayant un HAP traité médicalement. Cela suffit-il pour proposer une surénalectomie ?

Lisez l’article : Hypertension. 2018;71:585-591. DOI: 10.1161/HYPERTENSIONAHA.117.10596

Reference de PAPY