div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->
  • Home
  • Actualités HTA
  • Thérapeutique
  • Effect of Discontinuing vs Continuing Angiotensin-Converting Enzyme Inhibitors and Angiotensin II Receptor Blockers on Days Alive and Out of the Hospital in Patients Admitted With COVID-19: A Randomized Clinical Trial.

Effect of Discontinuing vs Continuing Angiotensin-Converting Enzyme Inhibitors and Angiotensin II Receptor Blockers on Days Alive and Out of the Hospital in Patients Admitted With COVID-19: A Randomized Clinical Trial.

Référence de l’article : Lopes RD, Macedo AVS, de Barros E Silva PGM, et al. Effect of Discontinuing vs Continuing Angiotensin-Converting Enzyme Inhibitors and Angiotensin II Receptor Blockers on Days Alive and Out of the Hospital in Patients Admitted With COVID-19: A Randomized Clinical Trial. JAMA. 2021;325(3):254–264. doi:10.1001/jama.2020.25864

Résumé proposé parJP Fauvel

 

Dans cet essai clinique randomisé multicentrique (29 hôpitaux au Brésil, essai BRACE CORONA) qui a inclus des patients hospitalisés pour une COVID-19 légère à modérée et qui prenaient des bloqueurs du SRA (IECA ou des ARA2,) les patients éligibles (n=1116) ont été randomisés (n=740) pour soit interrompre soit poursuivre le traitement pendant 30 jours. Aucune consigne n’était donnée en dehors de la stratégie testée (arrêt ou poursuite des IEC/ARA2) ni pour remplacer les bloqueurs du SRA, ni pour traiter la Covid-19 (traitement selon les recommandations locales en vigueur).

L’analyse qui a porté sur 659 sujets (1 centre exclus pour falsification des données) montre que à 30 jours, le nombre moyen de jours en vie et sortie de l’hôpital (critère primaire de l’étude) était de 21,9 contre 22,9 (NS) pour ceux qui ont été assignés pour arrêter ou continuer les bloqueurs du SRA respectivement. Parmi les 20 critères secondaires aucun n’était significativement différent en dehors de la durée d’hospitalisation qui était augmentée de 21% (+1,2 jours en moyenne) dans le groupe arrêt du traitement, résultat qui doit être interprété avec prudence et ne permet aucune conclusion. 

Les résultats de l’essai BRACE CORONA ne sont pas en faveur de l’arrêt systématique des bloqueurs du SRA chez les patients hospitalisés pour une COVID-19 légère à modérée.

 

Pour en savoir plus https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2775280