div class="uk-width-1-4 uk-vertical-align-middle"-->

Controversial Roles of the Renin Angiotensin System and Its Modulators During the COVID-19 Pandemic

Référence de l’article : Gressens SB, Leftheriotis G,Dussaule JC, Flamant M, Levy BI, Vidal-Petiot E. Controversial Roles of the Renin Angiotensin System and Its Modulators During the COVID-19 Pandemic. Front Physiol 2021 ;12 :624052

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

Au début de la pandémie, des formes plus sévères de COVID-19 ont été observées chez des patients présentant des comorbidités cardiovasculaires, qui sont souvent traités par des bloqueurs du système rénine-angiotensine-aldostérone (BSRAA), tels que les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) ou les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine (ARA II), mais on ignore s’il s’agit effectivement de facteurs de risque indépendants.

Des données expérimentales suggèrent que l’expression de l’ACE2 peut être augmentée par les inhibiteurs du SRAA, ce qui fait craindre que ces médicaments puissent faciliter l’entrée des cellules virales. D’un autre côté, l’ACE2 est un contre-régulateur clé du SRAA, en dégradant l’angiotensine II en angiotensine (1-7), et peut ainsi médier des effets bénéfiques dans le COVID-19. Ces considérations ont soulevé des inquiétudes quant à la gestion de ces médicaments, et les premiers commentaires ont suscité une vive controverse parmi les médecins. Cette revue décrira l’équilibre homéostatique entre l’ECA-angiotensine II et l’ECA2-angiotensine (1-7) et résumera le raisonnement physiopathologique qui sous-tend le rôle débattu du SRAA et de ses modulateurs dans le contexte de la pandémie.

Une belle lecture sur les données disponibles sur l’impact des BSRAA sur l’évolution et le pronostic du COVID-19.

Article en accès gratuit : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33692701/