Référence de l’article : Lurbe E et al. Hypertension 2022 ;79(6) :1237-1246.

Lecture proposée par : M Lopez-Sublet

Les informations sur la relation entre la mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) et les valeurs de la pression artérielle en consultation (PA) prises simultanément chez les enfants restent encore insuffisantes.

Cette étude clinique s’est intéressée à comparer les PA au cabinet et en ambulatoire dans une population d’enfants avec une analyse des facteurs et d’implications cliniques. Pour cela, 3184 mesures ont été appariées entre la PA au cabinet et de la MAPA réalisées le même jour, chez 2390 enfants des deux sexes, âgés de 5 à 15 ans. La PA en consultation a été mesurée à l’aide d’un appareil oscillométrique (Omron 705 IT) et la MAPA sur 24 heures à l’aide de l’oscillomètre SpaceLabs 90207. Les catégories de PA selon les directives européennes et le phénotype de décalage entre la PA en cabinet et de la MAPA ont été définis.

Cette équipe a constaté que Les PA systolique et diastolique diurnes étaient plus élevées que les PA en cabinet, avec une réduction progressive des différences entre 5 et 15 ans. Les différences entre la PA de cabinet et la PA diurne étaient les plus importantes chez les sujets normotendus et inversées chez les hypertendus, indépendamment de l’âge et du poids. L’HTA blouse blanche et l’hypertension masquée ne dépassaient pas plus de 13,6% à tous les âges.

Dès lors, chez les jeunes, il est inexact d’obtenir des valeurs de référence pour la MAPA en extrapolant à partir des valeurs de la PA en cabinet. Les différences entre la PA de cabinet et de la MAPA sont minimes chez les enfants dont les valeurs de PA de cabinet se situent dans la fourchette de l’hypertension, ce qui renforce la recommandation d’utiliser la MAPA au moment de confirmer l’hypertension.

Pour en savoir plus : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35345885/